Fluoptics retenu dans le cadre du Projet HECAM pour le traitement des cancers du foie

La société Fluoptics, spécialisée dans l'imagerie de fluorescence pour l'aide à la chirurgie, a été retenue comme l'un des partenaires pour le Projet HEpatocellular CArcinoma Multi-technological (HECAM), visant à structurer une nouvelle filière industrielle de santé pour le traitement des cancers du foie (hépatocarcinomes) dans le cadre du Programme des Investissements d'Avenir (PIA), porté par bpiFrance.

Ce projet doté d'un financement de 18,2 M€ (sous forme de subventions et avance remboursables) pour un budget global de 41 M€ est labellisé par les pôles de compétitivité Medicen Paris Region, Atlanpole Biotherapies, Eurobiomed, Lyonbiopôle et OPTITEC.

Le projet HECAM vise à structurer une filière industrielle de santé pour proposer à la communauté médicale, à court terme, un ensemble de solutions intégrant de nouveaux tests diagnostiques (biomarqueurs, mesures physiques et imagerie) et des nouvelles thérapies interventionnelles efficaces.

« Nous sommes très fiers de faire partie de ce projet. Cela montre l'intérêt que le monde médical et industriel porte aux solutions innovantes d'imagerie de fluorescence développées par Fluoptics », se félicite Odile Allard, PDG de Fluoptics.


Carcinome hépatocellulaire sous capsulaire (8 mm) sur foie sain. DR Fluoptics©

« Dans la chirurgie des cancers du foie, notre système d'imagerie optique permet au chirurgien de visualiser très précisément et en temps réel pendant l'intervention les marges de résection des tumeurs. Ce 'troisième œil' fourni au chirurgien est une aide précieuse pour le praticien et s'avère d'un grand intérêt également pour le patient car elle permet d'épargner au maximum les zones saines », souligne Odile Allard.

« Aujourd'hui, nous utilisons l'imagerie de fluorescence quotidiennement au cours des hépatectomies et des transplantations. En complément d'une exploration visuelle et palpatoire parfois insuffisante, elle nous permet de détecter de petites lésions à proximité de la surface du foie, une zone difficile à explorer en échographie peropératoire. Ces lésions vont apparaître à l'écran comme de petits spots fluorescents à la surface du foie. En outre, cette solution nous permet d'avoir une imagerie en temps réel de la vascularisation du foie, c'est un véritable outil de réalité augmentée en peropératoire pour le chirurgien », explique le Dr Eric Vibert, spécialisé en chirurgie hépatique et transplantation, à l'hôpital Paul Brousse (Villejuif).

Le carcinome hépatocellulaire (CHC), ou hépatocarcinome, est un cancer primitif du foie. Avec environ 500.000 nouveaux cas par an, il est l'un des plus fréquents au monde, respectivement le 5ème chez l'homme et le 7ème cancer chez la femme. Il survient dans 90% des cas sur une cirrhose issue d'hépatite d'origine virale (hépatite B et C), alcoolique ou métabolique (obésité, diabète). Cette maladie est souvent asymptomatique avec un développement lent du stade fibrose au stade cirrhose sur une période de 20 ans. Son pronostic est particulièrement défavorable, avec un taux de survie à 5 ans inférieur à 30%, mais qui peut atteindre 50 à 70% lorsqu'il est dépisté et diagnostiqué précocement.

Source: http://www.medicalps.eu/index.php/news/21-news-membres-medicalps/578-fluoptics-retenu-dans-le-cadre-du-projet-hecam-pour-le-traitement-des-cancers-du-foie

Partenaires

Inserm
Assistance Publique
Carthera
GE
Fluoptics
EDAP TMS
Integragen
Bio Predictive
Guerbet
Intrasense
Gustave Roussy